Qu'est ce que la Biosécurité? Définition.

C'est l'ensemble de mesures visant à sécuriser l’exploitation des ressources biologiques, notamment en prévenant les risques de contamination, de pollution de l’environnement ou d’appauvrissement de la biodiversité (définition).


Connaître la différence entre biosécurité et biosûreté

La biosécruité c'est la protection contre les dommages non intentionnels. La biosécurité décrit les mesures à prendre pour éviter des dommages non intentionnels causés à l’homme et à l’environnement par les activités de biologie synthétique. Ceci implique d’évaluer aussi bien le potentiel de dommages et les conséquences d’un préjudice éventuel que la probabilité qu’une telle situation puisse se produire. Les mesures de sécurité découlent de cette évaluation.


Pour la recherche en laboratoire, ces dispositions concernent le personnel, l’organisation et la technique. C’est ainsi que les chercheurs doivent porter des blouses de laboratoire et des gants et que le travail se déroule en milieu semi-confiné dont l’air est filtré. Les déchets et les eaux usées sont neutralisés avant d’aboutir dans les ordures ou de parvenir à la station d’épuration.

Une évaluation particulièrement minutieuse du risque sera nécessaire si des organismes produits à l’aide de la biologie synthétique devaient un jour être libérés dans l’environnement. Il pourrait s’agir, par exemple, de microalgues, utilisées dans un système ouvert pour la production de carburant, mais aussi de bactéries thérapeutiques colonisant la microflore de l’intestin humain. Il faudrait alors évaluer si ces organismes sont toxiques ou pathogènes pour d’autres êtres vivants, dans quelle mesure ils se disséminent dans l’environnement ou s’ils peuvent se croiser avec d’autres espèces.


Bhiorg propose ses machines Nébuliseurs pour respect les nouvelles de biosécurité


La biosûreté La biosûreté décrit la protection contre les abus dans l’utilisation de la biologie synthétique. Il faut se demander quels abus sont possibles, qui ou ce qui pourrait en subir des dommages et comment protéger l’homme et l’environnement. La production synthétique de séquences d’ADN fait qu’il est relativement facile de commander des séquences spécifiques à une entreprise spécialisée et de les assembler ensuite en laboratoire. Des virus pathogènes pourraient être ainsi reproduits pour s’en servir comme armes biologiques.


Sollicitez l'élaboration de votre protocole de biosécurité par nos experts

Informations légales

arrow&v